UNEBrèvesCat ActuLa Rubrique littéraire

La furieuse de Michèle Lesbre

706 Views

La furieuse de Michèle Lesbre

Récit
Ce récit aurait pu s’appeler “je me souviens” par la nostalgie qui s’en dégage. La furieuse est une petite rivière du Doubs, affluent de la Loue qui représente une métaphore de colères vis à vis des guerres, des injustices de ce monde. Le pays de Courbet qui “y entrait à la façon d’un cheval.”
Une promenade intimiste par le biais de lectures fluviales l’amenant dans un ailleurs qui crée un puissant écho tout en délicatesse. Un cheminement intérieur porté par le désir de trouver un fleuve qui lui ressemble.
Des souvenirs de films défilent avec la mélancolie qui sied si bien à la rivière. Une peinture impressionniste qui permet à ses œuvres de se faufiler comme “La petite trotteuse” et “Chemins” tout en honorant “Ceux de 14” laissant parler les livres de son choix dans un souci de retrait.
Michèle Lesbre feuillette comme un livre sa mémoire tout en s’échappant de ce monde continuellement en progrès pour faire une place au temps qui passe.
Un récit fait de silences comme cette scène dans le jardin des plantes, sur un banc avec un inconnu où point de mots échangés, mais un instant néanmoins complice et suspendu dans la contemplation.
Elle ressuscite un monde disparu, une poussière d’enfance qui émeut, un goût d’inachevé qui magnifie l’ordinaire des jours. Une petite musique que l’on continue d’entendre…
E.L
18€