Autour de l'exposition en coursBrèvesCat Actuexpositions

EXPOSITION “TERESA LANCETA, LA MÉMOIRE TISSÉE” du 2 mars au 2 juin 2024.

423 Views

Teresa Lanceta, une ouverture au monde ! L’art de la transmission non verbale avec la chaîne et la trame.

Un beau voyage visuel et symbolique.

Une des plus grandes artistes espagnoles, pionnière du tissage Teresa Lanceta “La mémoire tissée” est à l’honneur au musée d’art moderne de Céret par le nouveau conservateur Jean-Roch Dumont Saint Priest assisté de Gwendoline Corthier- Hardoin, commissaire de l’exposition, dans une rétrospective à travers plus de 70 œuvres dont certaines sont inédites. Elle a reçu le prestigieux Prix National d’Arts Plastiques en 2023 qui reconnaît la valeur d’une génération de femmes et la technique du tissage comme un langage primordial de l’humanité.

Autrice d’une thèse sur les structures de répétition dans les textiles et l’art contemporain du XXème siècle en maîtrisant à la fois la technique mais aussi la connaissance de ses prédécesseurs.
Cette exposition fait écho avec l’importance du textile dans notre région (Arles-sur -Tech, st Laurent de Cerdans) qui s’ancre bien dans le territoire.

Des tapis jalonnent le parcours des années 1980 à nos jours mettant en lumière divers médiums, dessins, vidéos, céramiques et peinture qui donnent un bel aperçu de son parcours. Une approche thématique en 5 parties qui oscille entre tradition et artisanat.

L’artiste inspirée de ses voyages dans des villages berbères, péruviens, roms, espagnols, des tisserands nomades dans le but de véhiculer la mémoire de ces communautés à travers une communication non verbale, qui permet de se relier les uns aux autres.

Le tissage est une œuvre d’art qui porte et transporte une vision poétique, symbolique et politique, une forme d’expression entre les générations. Une technique lente, répétitive, hypnotique en partant de l’idée et de la couleur sans revenir en arrière.

Dialogue avec le Maroc comme les tapis de sol avec ou sans bordures selon le mode vie sédentaire ou nomade, fascinée par ce qu’ils révèlent dans le rejet de la symétrie.

Couture-suture des tableaux cousus parfois avec des pièces récupérées dans un souci écologique, des séries de dessins, peintures mélancoliques mettant en avant des personnes vulnérables et fragiles comme des silhouettes d’enfants dans la guerre dénonçant la violence du monde.

Chaîne et trame avec des vidéos se concentrant sur la structure de la tapisserie. Des rythmes abstraits par des styles géométriques peu utilisés comme la diagonale et le zigzag qui interrogent et amènent une réflexion sur les rapports de pouvoir entre commanditaires et tisserands.
Les compositions textiles concluent ce beau chemin avec des œuvres cousues telles que des patchworks aux couleurs plus vives, intenses et porteuses d’un langage d’une grande richesse. Une œuvre protéiforme et universelle à explorer jusqu’au 2 juin 2024.

 

 

Horaires d’ouverture :
Du 1er septembre au 30 juin : ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18 h.

Juillet – août : ouvert tous les jours de 10h à 19 h.

Fermeture les 1er janvier, 1er mai, 1er novembre, 25 décembre.

Ouverture exceptionnelle les lundis de Pâques et lundi de Pentecôte

Tarif : 10 €