BrèvesCat ActuThéâtre

Vendredi 8 mars 18h30 : lecture théâtralisée de “La Douleur” par Nicole Rey.

629 Views
A l’occasion de la Journée des droits de la femme, il nous est apparu important de redonner la parole à une grande autrice, servie par une figure militante de la cause des femmes et de la mémoire : Nicole Rey.
Ce vendredi 8 mars à 18h30, c’est donc Marguerite Duras qui sera à l’honneur au Mémorial du camp de Rivesaltes au travers de La Douleur, texte sublime et sensible dans lequel elle tente de raconter l’attente du retour de son mari, Robert Antelme, déporté pour résistance au camp de concentration de Dachau. L’auteure disait elle-même de cette œuvre que « c’est une des choses les plus importantes de ma vie ».
D’une plume sèche, et pourtant extrêmement poignanteMarguerite Duras y retranscrit son cheminement, sombre et sinueux, où elle met tout en œuvre pour surmonter son angoisse.
Elle dissèque cette attente, prise entre ses errements intérieurs, les images obsédantes du « fossé noir », son face à face avec la mort et la banalité des gestes quotidiens accomplis avec l’espoir, tenace mais tellement fragile, de voir réapparaître Robert.
Elle s’interroge également sur la façon dont nous devrons, nous, peuples européens, appréhender la Paix qui se profile déjà : « la seule façon d’appréhender le crime nazi est d’en faire le crime de tous ».
Pour ce texte d’une rare intensité, un décor minimaliste, sans artifices, pour laisser toute la place au monologue douloureux, à la souffrance absolue de cette femme seule, qui attend, espère et se désespère… jusqu’au retour de l’absent et sa lente et douloureuse renaissance. 
Entendre résonner ce texte dans ce lieu qui fut, a l’été et à l’automne 42, le plus grand centre interrégional de rassemblement de israélites de France, le plus grand camp de concentration de la zone sud, lui confèrera une résonance toute particulière.
Réservations : 04 68 08 39 70 ou billetterie@memorialcamprivesaltes.fr
Entrée : 5€ / gratuit : – de 18 ans