Le saviez-vous ?

104 Views

Le saviez-vous ?
Quelle est la signification de la plupart des places, des rues de Perpignan ?

Une démarche intéressante inspirée par le livre de Christian Camps “Perpignan d’hier à aujourd’hui”.
Le choix d’un nom est le reflet de l’état d’esprit d’une époque qui remonte au XII et XIV siècles.
Des appellations qui sont imprégnées de la vie spirituelle liées à des couvents, chapelles, madones, ou d’ordres militaires du Perpignan médiéval.
D’autres rappellent le pouvoir exercé par le commerce et l’artisanat ( Pareurs de draps), un métier qui comporte 400 maîtres à la fin du XIII siècle.
En 1830, une date importante dans le classement officiel des rues où apparaît lors de cette période les hommes politiques dans la voirie perpignanaise (Bailly, Louis Blanc, Lazare Escarguel, Lassus…)
Les hommes de lettres ( Corneille, Rousseau, Voltaire, Zola…)
Les savants et techniciens (Paul Roquet et Arago).
Nous vous proposons régulièrement une petite déambulation parmi les rues et places de la ville.

Saviez-vous que la place de Belgique dans le quartier de la gare s’est appelée auparavant la place de la gendarmerie en 1881 ?
En 1897, qu’elle servait d’arènes avec des gradins en bois installés de façon provisoire ?
Sa dénomination actuelle date de 1918 exprimant la reconnaissance de la ville envers cette nation alliée lors de la guerre 1914-18.
La place de Belgique était l’endroit du marché où l’on célébrait et que l’on célèbre toujours, la fête du quartier de la gare.

Soutenez-nous