Le Conservatoire garde le rythme des concerts

276 Views

Deux concerts sont programmés dans le cadre de la Semaine Rythmique du Conservatoire qui permet chaque année de fédérer les classes et les ateliers de Musiques Actuelles autour de la venue d’artistes de dimension internationale animant plusieurs masterclasses.
Rendez-vous donc le mercredi 26 janvier à 18h30 au Médiator pour écouter le batteur Franck Vaillant qui accompagnera les élèves du département Rythmique sur scène.

Et deux jours plus tard, vendredi 28 janvier à 18h30, c’est un autre batteur de premier plan, Dawoud Bounabi, qui fera vibrer l’enceinte de l’auditorium du Conservatoire Montserrat Caballé de Perpignan Méditerranée Métropole.

Batteur très demandé pour son jeu coloré, inventif et précis, à la fois subtil et puissant, Franck Vaillant s’échappe des carcans stylistiques. Il a joué partout dans le monde avec Kabal, LolJo, Arthur H, Fred Poulet,Jeanne Balibar, Michel Portal, Stéphane Payen et tant d’autres. Il est aussi compositeur, notamment pour son groupe Benzine. Autodidacte, il se considère comme un bâtisseur de son, qui aime renouveler et travailler les textures pour chaque groupe, chaque projet.

Dawoud Bounabi étudie depuis plusieurs années la musique Gnawa et s’attache, en respectant le style d’origine, à transposer à la batterie des rythmes traditionnellement joués au karkabous (castagnettes en fer) et au guembri (instrument traditionnel à trois cordes). Musicien polyvalent, riche de la fusion de différentes cultures, Dawoud Bounabi ne limite pas son univers musical aux sonorités du Maghreb mais l’étend au contraire, des musiques du monde à un jazz aux larges horizons.

Entrée gratuite, réservations conseillées sur https://www.crr.perpignanmediterraneemetropole.fr/copie-de-billetterie
Attention, pour le 26 janvier la jauge du Médiator est limitée à 70 places assises.

A noter également que les bouchons d’oreilles sont conseillés pour ces deux concerts.

Pour rappel : le pass vaccinal (à partir de 16 ans) ou sanitaire (entre 12 et 16 ans) ainsi que le masque(dès l’âge de 6 ans) sont obligatoires durant les spectacles, comme dans les espaces de circulation.

Soutenez-nous