Ultime souffle pour la quinzaine de la musique contemporaine au Conservatoire en 2019

72 Views

En clôture de « Prospective XXII » consacrée à la musique contemporaine, l’auditorium du Conservatoire
Montserrat Caballé vibrera une dernière fois, samedi 23 février à 17h, au souffle de la flûte de Gérard
Garcin et au rythme de poèmes récités par Jean-François Héron.

Dans le même esprit que la série de trois concerts programmés au mémorial de Rivesaltes cette saison,
« Nessym, le souffle de la Méditerranée » convoque de grands auteurs issus des rives de la grande bleue,
de Cervantes à Rumi, de Prévert à Ritsos, pour les faire délicatement dialoguer avec des compositions
pour flûte issues du répertoire contemporain et soutenues parfois par des sons électroniques.

Telle la brise marine évoquée par le mot arabe « Nessym », ces deux souffles, celui de la voix et celui de
la flûte vont ainsi se relayer, se répondre et finalement se mêler à travers certaines œuvres créées
spécifiquement pour ces deux instruments, comme « The reed whisper » de Dominique Lièvre. D’autres
créations originales sont aussi au programme du concert, comme « Un pas de côté » de Michel Pascal ou
encore « Plus rien sur le sable » de Lucie Prod’homme, la dernière nommée étant par ailleurs responsable
du département de musique contemporaine « compositions, création sonores et improvisation ».

Entrée gratuite dans la limite des places disponibles.
Réservation par weezevent depuis le site du Conservatoire, sur crr.perpignanmediterraneemetropole.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soutenez-nous