Théâtre de L’étang: venez découvrir l’ opéra comique” La fille de Mme Angot ” le 31 mars 2018 à 20h30

Nul n’est prophète en son pays. C’est très certainement ce qu’a dû se dire Charles Lecocq, compositeur d’opéras comiques, lors de la première représentation de La Fille de Madame Angot à Bruxelles (au Théâtre des Fantaisies-Parisiennes). Car on ne peut parler de succès, mais bien de triomphe pour cette pièce qui doit son succès à la verve de sa musique, d’une part, mais d’autre part, à la manière dont le livret s’inscrit parfaitement dans l’actualité de l’époque.

Les personnages, historiques ou non, ayant existé ou pas, dressent un tableau assez critique d’une France exsangue au sortir de la ‘Commune de Paris (1870)’ et dont le cœur balance entre renaissance de la Monarchie ou réveil de la République. Il n’en faut pas plus pour que le Théâtre des Folies-Dramatiques, à Paris, décide lui aussi de mettre la pièce à l’affiche. Il s’ensuivra une carrière internationale et plus d’un millier de représentations, un phénomène pour l’époque.

Ce succès s’explique également par la référence au personnage de Madame Angot, héroïne populaire que l’on retrouve chez une demi-douzaine de chansonniers. La qualité de la musique de Lecocq fera le reste et permettra à cet opéra-comique de connaître, aujourd’hui encore, des lettres de noblesse amplement méritées.
Coproduction CRR Perpignan Méditerranée / Misto Musica / Théâtre de l’Etang

Les personnes souhaitant assister à la représentation doivent réserver et acheter leurs places auprès du théâtre de l’étang.
►04 68 38 34 95 ou par internet http://theatre-de-letang.fr/
Parterre : tarif normal : 38 € / tarif réduit : 35 € / tarif spécial : 18 €
Balcon : tarif normal : 24 € / tarif réduit : 20 € / tarif spécial : 12 €
Pass Opéra donnant accès aux 3 opéras :
Parterre : tarif normal : 90 € / tarif réduit : 88 €
Balcon : tarif normal : 55 € / tarif réduit : 45 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soutenez-nous