Perpignan et Cerbère : Sauvons les trains Corail de jour et de nuit !

194 Views

A l’occasion de la semaine Européenne d’action pour le retour des trains de nuit, les associations des Usagers du Train Perpignan Portbou et “Oui au train de nuit” ont organisé 2 rencontres, à Perpignan le 13 avril et à Cerbère le 14, qui ont permis à 70 personnes, dont le maire de Cerbère, M. Portella, de venir échanger à travers des ateliers de discussion. Parmi les thèmes proposés, le train de nuit ressort, pour son importance dans le sud de la France. En effet, depuis Paris, une grande partie de l’Hexagone semble accessible en 3 heures de TGV. Par contre depuis Perpignan, la plupart des villes françaises sont à 6 heures voire 8 heures en train.

Ces temps de parcours – surtout s’il y a une ou plusieurs correspondances – sont décourageants de jour, mais ils sont bien adaptés pour un trajet de nuit. Après avoir été supprimé fin 2016, le train de nuit Paris-Portbou est revenu depuis juillet 2017. La Ministre des Transports a regretté publiquement qu’ “on laisse se dégrader la qualité du service dans les trains de nuit […] et qu’on arrête ces trains.” Les pannes de matériel sont une des causes principales des dysfonctionnements. En 2018 les voitures couchettes “Corail” ont besoin d’une rénovation. Elles ont 40 ans de service ! Malheureusement la SNCF semble s’orienter vers d’autres choix. Elle a décidé de supprimer l’ensemble des rames Corail de jour ainsi que l’atelier de maintenance de Cerbère. A l’autre bout de la ligne, le technicentre de Paris-Massena souffre lui aussi de sous-investissement.

Les trains de nuit risquent-ils de se voir privés de leurs ateliers de maintenance ? Pour les cheminots venus témoigner, l’abandon des rames Corails de jour comme de nuit est une fausse bonne idée. Les voitures Corail sont d’excellente qualité et elles peuvent être prolongé d’une décennie. Certaines ont déjà été rénovées. “On n’a pas fait mieux depuis” déclare Pierre Homs, retraité cheminot, “ils sont très confortables pour les voyages longs, bien plus que les automoteurs qui vont circuler à la place”. En 2017, le train de nuit a été sauvé. Les Corails de jour le seront-ils aussi

A quand le retour des trains tractés ?

Les Corails sont des trains “tractés”, composé d’une locomotive et de voitures indépendantes.
La SNCF – à la différence d’autres opérateurs ferrés européens – souhaite aujourd’hui privilégier les trains “automoteurs”, qui comme les TGV et la plupart des TER, sont des rames réversibles.

Les trains tractés nécessitent une manœuvre en bout de ligne pour déplacer la locomotive d’une extrémité à l’autre. L’objectif, imposé par l’Etat à la SNCF est de faire des gains de “productivité”, d’où l’usage des automoteurs pour éviter cette manoeuvre. Pourtant, pour des trains longs, les rames tractées reviennent moins cher que les automoteurs. En particulier, l’entretien est moins couteux, puisqu’on n’est pas obligé d’immobiliser toute la rame pour réparer une seule voiture. De plus certaines régions ont équipé leurs Corails de cabines de conduite qui permettent de rendre la rame réversible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soutenez-nous