La Mauvaise Rencontre de Philippe Grimbert

Savez vous ce qu’est la mauvaise rencontre au sens psychanalytique du terme ?
C’est sous l’égide de Baudelaire que s’ouvre ce livre émouvant peuplé d’ombres impatientes.
L’auteur « d’un secret » nous livre ici une un récit intense et fougueux sur fond d’amitié entre deux garçons. Mando, farouche, intransigeant, fusionnel, un Rimbaud exalté et Loup qui est le narrateur de cette histoire issu d’une famille bourgeoise, d’apparence plus faible et à qui Mando pardonne tout. Il vont sceller un pacte
” que celui qui meurt en premier fasse un signe à celui qui reste “. Le décor est planté il sera gothique, ambiance qui sied bien aux deux garçons déambulant dans les cimetières, revisitant les grands mythes et défunts aimés.
” L’amitié vraie c’est être l’autre, absolument ”
Et c’est autour du personnage de Gaby, une deuxième mère pour Loup que gravite l’intrigue et la jalousie. Gaby est une jouisseuse de la vie, elle aime jouer, dilapider son argent, insomniaque, défiant la mort. Une figure de Montparnasse attachante.
Mais ce n’est en aucun cas d’une femme d’où naîtra la fêlure qui provoquera l’effondrement.
« C’est quelque chose qui était là depuis le début, mais que personne ne pouvait encore imaginer. »
Les chemins empruntés après le lycée seront différents mais complémentaires. Mando choisit le droit et la politique tandis que Loup s’oriente vers la psychanalyse.

Philippe Grimbert développe le thème du double lacanien dans un récit bouleversant empreint de mélancolie et d’absolu. De sa plume délicate et fine, il nous enseigne que l’autre est toujours un inconnu….
Un livre subtilement adapté par Josée Dayan et sa complice Jeanne Moreau, dans le rôle de Gaby.
Évelyne litim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soutenez-nous