le tourisme départemental en quelques chiffres clefs

• Nous avons 630 000 lits touristiques dont plus de 70% sont situés dans des hébergements non marchands (résidences secondaires, résidences principales de parents et amis)
• Nous accueillons plus de 8 millions de visiteurs dont 4 millions de touristes (c’est-à- dire de visiteurs qui dorment au moins une nuit dans le département) et autant d’excursionnistes qui passent la journée chez nous sans y dormir.
• La dépense moyenne par jour et par touriste est de 42 euros • Nos touristes viennent pour : o 93% d’entre eux en voiture o 5% en train o 2% en avion
• La clientèle touristique est composée : o de 88% de Français o de 12% d’étrangers • Nous sommes le 7ème département touristique français • le 1 er en offres touristiques de la Région Occitanie • 2 ème de la Région Occitanie après l’Hérault en nombre de nuitées • Le tourisme est notre première économie : o En chiffre d’affaires : 1,4 milliard – hors le marché des 4 millions d’excursionnistes o En nombre d’emplois : 11 000 emplois ETP directs hors – « loisirs » 2 Fréquentation touristique 2017 Je vous présente donc la fréquentation touristique annuelle 2017 qui avec près de 4% constitue la plus forte hausse de la décennie Ces chiffres émanent d’un bureau d’étude indépendant avec qui l’ADT travaille depuis plus de 20 ans (le cabinet François Marchand) qui intervient auprès de la plupart des départements et des régions touristiques français avec la même antériorité. Sa méthode est basée sur une comptabilisation journalière exhaustive des mouvements de voyageurs à destination et au départ de notre département, quel que soit le mode de transport utilisé, et prend en compte tous les hébergements touristiques, marchands et non-marchands. – Fiche dans le dossier de presse –

La fréquentation touristique pour l’année 2017 se situe donc à : • 33 043 718 (33 millions 43 mille 718 nuitées) • Soit une augmentation de 1 211 818 nuitées soit 3,8 % par rapport à 2016 o + 37,6% en avril o + 28,1% en juin o + 18,8% en février • C’est l’augmentation la plus forte d’une année sur l’autre depuis 10 ans • C’est le total de nuitées le plus important depuis 2012 ! Cette augmentation est essentiellement due à une excellente avant saison : • + 25% d’avril à juin, fruit en partie d’un travail depuis plusieurs années sur les ailes de saison et plus particulièrement cette année sur deux ponts très favorables. 3 Plus exactement, deux ponts ont concentré une très forte fréquentation par rapport à 2016 : • Les 14, 15, 16 et 17 avril qui correspondent à la période Vendredi Saint / Lundi de Pâques. • Les 25, 26, 27 et 28 mai qui correspondent au jeudi de l’ascension. Le cœur de saison (Juillet et août) est en hausse de près de 1%. L’arrière-saison aurait pu être meilleure compte tenu des attentats d’une part et des évènements en Catalogne d’autre part qui ont freiné les mobilités. De fait, une partie des touristes venant en PO aussi pour sa proximité avec l’Espagne a reporté son séjour en se disant…. « ce n’est pas le moment ». Enfin, pour le mois de décembre, le calendrier scolaire est tombé de telle sorte que sur les 15 jours de vacances, la moitié d’entre-elles se retrouve en janvier, pénalisant calendairement les séjours effectués en montagne en décembre puisqu’ils se retrouveront dans les chiffres en janvier 2018. En résumé, quelle que soit la période (hiver/été) et l’activité (ski/plage), tous hébergements confondus, ce qui est perdu en début de saison n’est jamais compensé mais l’inverse est aussi vrai. Cela signifie que lorsque la météo répond présente et que les ponts sont favorables, le début de saison est bon et permet au cœur de saison, au niveau quantitatif, d’être lui-même bon. Encore faut-il pouvoir s’y adapter.

C’est le sens de nos actions, avec l’ADT et l’ensemble des partenaires du tourisme : se positionner plus particulièrement sur les ailes de saison et continuer donc à engranger des parts de marché. Il nous faut donc poursuivre dans cette voie. 4 Tourisme et loisirs : observer et développer ! Parallèlement à cette étude quantitative annuelle, nous avons de nombreux autres systèmes d’observation qui portent sur des hébergements plus ciblés tels que les hôtels, les campings… Depuis 2 ans nous avons mis en œuvre un observatoire de la fréquentation de 120 sites, gratuits ou payants, publics ou privés : sites culturels, monuments et musées, sites naturels, parcs à thèmes, lieux d’oenotourisme, stations thermales et thermoludiques, activités nautiques, événements culturels… Ces nombreux sites de loisirs, des activités de pleine nature mais aussi des fêtes et manifestations organisées çà et là dans les villages sont dans les faits, des vecteurs d’animation pour les touristes mais aussi pour la population locale. Cette porosité, cette complémentarité « loisirs/tourisme » nous paraît être un axe majeur de développement à l’échelle de notre département et des différents espaces géographiques qui le composent : mer, montagne, piémont, ville… Toutes les richesses de notre département satisfont aux besoins des touristes mais aussi de la population locale. Je pourrais prendre de très nombreux exemples mais prenons le vélo puisqu’une étude a été réalisée il y a peu. Vous n’êtes pas sans savoir que le département est traversé par l’Eurovélo 8 (itinéraire de Cadix à Chypre, Le Perthus – Le Barcarès en PO) et que depuis 2005, nous contribuons à sa création et nous participons au comité d’itinéraire. Outre le fait que : • le retour sur investissement soit rapide,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soutenez-nous