L’aéroport prend son envol avec une hausse de 8,78% du trafic passagers

Les chiffres concernant le trafic aérien à partir de l’aéroport Perpignan-Rivesaltes-Méditerranée viennent de tomber : avec un total de 410 323 passagers sur l’année 2017, le trafic annuel signe une augmentation de 8,78%, soit encore + 33 109 passagers.

Selon la direction de Transdev, sur le site cette progression serait due à une légère augmentation de la capacité sur Paris-Orly avec la compagnie aérienne Air France (AF) et, surtout, un meilleur remplissage des avions grâce à une tarification plus souple mis en place par AF. Cela permet désormais de trouver plus fréquemment des tarifs promotionnels à moins de 100 € l’aller-retour, mais également : plus de vols sur l’aéroport britannique Londres-Stansted, une extension de la liaison vers Birmingham, toujours au Royaume-Uni, et, enfin, la mise en place de la nouvelle ligne vers le Maroc (Marrakech) depuis le 31 octobre 2017 qui a totalisé déjà 8 000 passagers après seulement deux mois d’exploitation.

La tendance devrait se poursuivre en 2018 grâce, entre autre, à l’ouverture d’une ligne vers Francfort (Allemagne) avec la compagnie Ryanair sur tout l’été à raison de deux vols hebdomadaires ; cette nouvelle liaison pourrait ramener 20 000 passagers supplémentaires sur l’aéroport de Perpignan-Rivesaltes-Méditerranée.

Par ailleurs, la direction de l’aéroport me confirme avoir décroché son premier contrat « charter » pour l’hiver 2018/ 2019 avec un tour-opérateur irlandais qui permettra l’apport de 4 000 passagers supplémentaires sur une période cruciale pour le tarmac perpignanais.

Liaisons aériennes, autoroutières, ferroviaires, maritimes, numériques, etc., plus le territoire de la métropole Perpignan-Méditerranée sera désenclavé pour par exemple faciliter l’installation d’éventuels investisseurs, et mieux notre économie se portera. L’enjeu de notre développement, de notre attractivité territoriale, passe également par cette accès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soutenez-nous