EXPOSITION De Job aux Fireboox Richard Meier….. Le vernissage est prévu le jeudi 17 mai, à partir de 18 h 30 dans la Verrière de l’Hôtel Pams.


PRÉSENTATION
La différence entre un livre à feuilleter et un « leporello » à déplier, est de la minceur d’une feuille de papier à cigarettes. Les deux viennent d’une longue histoire du livre qui prend son origine avec le volume, également appelé rouleau. La Fireboox, c’est l’idée un peu folle d’une boite d’allumettes contenant un livre, un livre qui mettrait le feu avec une étincelle instiguée par son auteur, et d’où la lumière jaillirait dans l’accomplissement de l’objet. Les livres sont réalisés sur une bande étroite de 36 mm de haut par 960 mm de long, pliée en vingt séquences. Souvent travaillées en continuum, les tranches révèlent une partie de l’intrigue, ne demandant qu’à être lues, ou simplement vues. Chaque boite est une chrysalide, qui à son ouverture, et à la lecture du ruban ainsi déployé, met en présence l’auteur et le lecteur. Si l’on pense que le livre est plié en accordéon dans la Fireboox, c’est sans doute pour dire que la musique du texte et de l’image a trouvé là son instrument.

L’exposition présentée par Richard Meier, plasticien et éditeur de la maison Voix éditions, cherche à établir un dialogue entre papier à cigarette et allumettes. 285 Fireboox seront présentées côte à côte, rappelant ainsi la disposition d’une bibliothèque classique, mais en format mini. Des agrandissements de ces boites ouvertes, laissant apparaître le livre déplié, seront accrochés au mur comme des stèles verticales se lisant de haut en bas. Un effort de concentration sera nécessaire au visiteur pour fixer son attention sur une Fireboox plutôt qu’une autre, ses dimensions réduites, contrastant avec la richesse de son contenu… Tout un univers dans une boite d’allumettes !
L’exposition « De Job aux Fireboox », de Richard Meier sera ouverte au public
du mardi au dimanche
de 11 h 00 à 17 h 30 jusqu’au 31 mai, puis tous les jours, de 10 h 30 à 18 h 30, jusqu’au 24 juin 2018.
Entrée libre.
Le vernissage est prévu le jeudi 17 mai, à partir de 18 h 30 dans la Verrière de l’Hôtel Pams.
Site : http://www.fireboox.fr


Richard Meier
Richard Meier est un éditeur des plus rares qui nous apprend à lire et à voir. C’est à Metz, en 1982, qu’il crée ses premiers livres d’artiste, dont il assure toutes les étapes de la fabrication. La priorité est donnée à l’objet livre, et très vite des artistes majeurs le rejoignent : Claude Viallat, Ben, Claude Rutault, Pierre Buraglio, François Morellet, Piotr Kowalski, Gao Xingjian ou encore J-M Scanreigh, par exemple. Chaque livre devient un « objet » rare sur lequel le regard vient buter, s’interroger. Ses publications n’ont pas pour but unique l’information mais aussi la beauté, pour donner à l’écriture toute son identité. Il exerce son art au sein de Voix édition, spécialisée dans le livre d’art.

Le Richard Meier plasticien s’est tout naturellement inspiré de sa passion pour les livres, en imaginant les faire entrer dans des boites d’allumettes. Chaque petite boite contient tout l’univers d’un artiste, et devient un objet à part entière, que l’on peut transporter partout, où que l’on se trouve. Cette idée lui est venue après un long travail intense pour la sortie d’un important volume consacré à John Cage. Il ressent alors une envie de légèreté, de vitesse, et s’enflamme très vite pour ce petit objet si simple, qui renferme en lui le pouvoir de tout changer radicalement. La FIREBOOX était née, s’inscrivant dans ce que l’on nomme la poésie de circonstance. Comme à son habitude, Richard Meier réalise tout, l’impression, la fabrication et le collage. L’univers des artistes qu’il sélectionne, est plié en accordéon pour être mis en boite.

Sa passion, il l’a transmise à sa fille Sophie, qui œuvre à Pau avec sa propre collection dédiée à la jeune création dans le cadre de son projet Cosyworks.
« Le mieux, c’est de mettre la main à la pâte, de bousculer les pages du livre, faire mourir de belle mort l’illustrateur et son alter-inego l’auteur. Et d’imaginer… » (Richard Meier)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soutenez-nous