Exercice de simulation d’impact d’un train contre un obstacle imprévu dans la partie espagnole du tunnel du Perthus

Durant cet exercice, dirigé par le gouvernement espagnol, le plan binational de secours entre la France et l’Espagne a été activé et l’organisation de la réponse de la sécurité civile a été testée dans sa globalité.

Lundi 7 mai 2018, s’est déroulé un exercice de simulation d’impact d’un train contre un obstacle imprévu. Le scénario retenu visait à étudier les conséquences sur un train percuté par un oiseau.
L’objectif de cet exercice est de créer un scénario afin de tester l’organisation de la réponse de la sécurité civile dans sa globalité mais aussi d’évaluer la réponse dans sa dimension internationale, notamment au niveau de la coordination opérationnelle de la chaine de commande-ment.

Dès l’annonce de l’incident, du côté espagnol du tunnel, le subdélégué du gouvernement à Girone, Monsieur Juan Manuel Sanchez Bustamante, chargé de diriger les opérations, a activé le plan de secours binational entre l’Espagne et la France.

Ont également participé à la simulation les équipes opérationnelles de protection civile de la dé-légation du gouvernement en Catalogne et la direction générale de protection civile de Ma-drid, mais aussi des effectifs de la protection civile de la généralitad, la guardia civil, la police nationale , les pompiers , les services d’urgences médicales, la RENFE (société des chemins de fer espagnols) et l’ADIF (établissement public administrateur des infrastructures ferro-viaires).

Philippe VIGNES, préfet des Pyrénées-Orientales, s’est déplacé jusqu’à l’entrée sud du tunnel pour participer à l’exercice en compagnie du subdélégué. Le poste de commandement, côté nord du tunnel était composé de gendarmes, pompiers et personnels du service interministériel de protection civile. Afin de coordonner l’exercice, le préfet avait activé le centre opérationnel départe-mental en préfecture.
L’opérateur ferroviaire « linea Figueres Perpignan » a également participé à l’exercice en fournissant du personnel et des moyens matériels.

Depuis la mise en route de la ligne à grande vitesse Perpignan Figueres, de nombreux exercices de simulation ont déjà été joués des deux côtés de la frontière, afin de tester et d’étudier divers scénarios.

Tunnel transfrontalier de trafic mixte :

La section internationale de la ligne grande vitesse entre Figueres et Perpignan a une longueur de 44,5 km : 24,5 sur le territoire français et 20 km sur le sol espagnol avec un trafic mixte de passa-gers et de marchandises en incluant le transport de marchandises dangereuses.

Le tunnel du Perthus est un tunnel transfrontalier d’une longueur de 8,3 km. A une vitesse de 300 km/h, un train grande vitesse traverse le tunnel en cinq secondes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soutenez-nous