“En attendant Bojangles”Olivier Bourdeaux

141 Views

Mon article en  écho à l’adaptation théâtrale  de Victoire Berger-Perrin

Un premier roman enchanteur et lumineux empreint d’un souffle romantique.

Dans un décor digne d’un jeu de dames géants, de champagne et de musique, un couple décide de faire  de leur vie une fête perpétuelle en compagnie de “Mr Bojangles” de Nina Simone sous le regard ému du fils…
Une vie tourbillonnante et fantaisiste dont la danse est menée par la mère un peu fantasque, originale et extravagante, qui adore changer de prénom chaque jour. Un couple qui se vouvoie, qui adopte un oiseau exotique
“Superfétatoire” qui déambule dans l’appartement, deux âmes éprises d’amour fou  qui considère leur fils comme un personnage de roman qu’ils aiment tendrement. 

Dans l’univers de la mère, le réel n’existe pas. Elle lutte contre le quotidien morose et banal en le réinventant. Mais un jour un choc fiscal va ébranler cet idéal de vie, danse et démence vont se lier jusqu’au bout de la vie.
Un livre léger et grave, bouleversant et empli de mélancolie sur le mensonge par amour, la folie qui ne guérit.

Un vent de liberté souffle dans cette fiction qui défie l’ennui par la danse.Combien de temps pouvons nous durer en niant la réalité ? Telle est la question.

“Certains ne deviennent jamais fous…leurs vies doivent être bien ennuyeuses”.
Charles Bukowski

Prix roman France télévision, RTL Lire.

15,50 Euros.

E.L

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soutenez-nous