Couleurs de l’incendie Pierre Lemaitre

la vengeance d’une femme trahie….

Pierre lemaitre avait fait l’unanimité avec « Au revoir la_ haut « prix Goncourt 2013 concernant le commerce des cercueils lors de la première guerre mondiale. Il traite ici de la fraude fiscale des années 30.

Paris 1927. La première scène a comme décor un cimetière où l’on assiste au obsèques de Marcel Pericourt, un emblème de l’économie française, un empire financier dont sa fille Madeleine va hériter.
Mais le malheur va s’abattre sur elle, le même jour par la défenestration de son fils Paul qui va insensiblement provoquer sa chute sociale. Torturée par le geste de son fils et par la question
“Pourquoi Paul s’est t-il jeté par la fenêtre ?” elle est incapable de gérer la fortune.
Madeleine va devoir déjouer les arcanes du milieu et de son entourage qui vont la trahir en traquant les secrets et failles de chaque traître.
Avec humour et sensibilité Pierre Lemaitre décline un univers où chaque personnage est étudié avec une intrigue forte et passionnante sous couvert de revanche et de vengeance dans des corps souffrants et démantelés.
Il décrit avec précision la violence du monde de l’industrie et de la finance développant l’aspect politique et l’évasion fiscale.
Pas un seul des êtres qui peuplent ce roman n’est digne de confiance.
Léonce,sa dame de compagnie qui la vole jouant l’ambiguïté , André en faux gendre idéal, Gustave Joubert l’ancien bras droit de son père, aigri et manipulateur sans scrupules. Charles Pericourt en frère jaloux, député, Vladi la nurse polonaise et sans oublier la chanteuse lyrique extravagante qui va redonner vie à Paul par l’Opéra.
Un beau role de femme puissante dans un monde cruel et sans pitié dans les prémices de la guerre.
Captivant !!!

Édition Albin Michel
Prix 22,90 EUROS

Evelyne litim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soutenez-nous