Convention d’engagement pour une communication publique sans stéréotype de sexe

L’égalité entre les femmes et les hommes est un principe fondamental inscrit dans la Constitution et dans les textes nationaux, européens et internationaux.
Cette valeur d’émancipation pour les femmes et de progrès social collectif pour toutes et tous doit aujourd’hui se traduire en actes dans tous les aspects de la vie.
C’est le sens de l’approche intégrée de l’égalité entre les femmes et les hommes posée par l’article 1er de la loi du 4 août 2014 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes. En matière de communication, peut-être encore davantage qu’ailleurs, les pouvoirs publics ont un devoir d’exemplarité : discours, colloques, affiches, vidéos, sites web, textes officiels, nomination des équipements et des rues… les supports sont variés et nombreux, comme le sont les leviers pour éviter de diffuser voire renforcer des stéréotypes de sexe. L’invisibilisation des femmes dans l’usage de la langue, l’enfermement des femmes et des hommes dans des rôles limitants et la faible part des femmes parmi les expert.e.s invité.e.s renforcent les stéréotypes et les inégalités. Promouvoir une communication libérée des stéréotypes de sexe permet une ouverture du champ des possibles pour toutes et tous et contribue à promouvoir une société d’égalité.

C’est le sens des dix recommandations contenues dans le Guide pratique pour une communication publique sans stéréotype de sexe. A terme, le respect des recommandations de ce Guide pourrait constituer un critère d’égaconditionnalité des financements publics.

Engagements
1. En tant que responsable public.que, je reconnais l’importance de prévenir et faire reculer les stéréotypes de sexe dans la communication publique, en interne comme en externe.
2. Je m’engage à ce que l’institution publique que je représente adopte ce Guide pratique, le diffuse à ses agent.e.s, en particulier à celles et ceux en charge de la communication, et le mette à disposition, le cas échéant, sur la plateforme intranet.
3. Je m’engage également à ce que ce Guide pratique soit transmis aux prestataires extérieur.e.s conduit.e.s à communiquer ou élaborer des communications pour le compte de l’institution que je représente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soutenez-nous