Confluence des origines: une céramiste catalane et un photographe belge, nouvelle expo de REGARTS66 à l’HOST & VINUM de Canet.

Avec le souci permanent de proposer l’originalité et la qualité lors des expositions accueillies par l’hôtel, Regarts66 fait la preuve de la grande richesse artistique du département et de sa capacité d’attraction d’artistes de toutes techniques et de toutes origines culturelles. Marc GILMANT photographe belge, est depuis longtemps établi dans notre région. Mercé PLA, originale sculpteure céramiste est catalane du sud.

Un point commun ?

Une vision très personnelle de notre existence et de tout ce qui nous entoure.
Marc GILMANT est photographe depuis 20 ans, vit à Collioure, tout en gardant le contact avec la Belgique et est féru de cinéma. Mais pour ce qui nous concerne, il photographie la lumière, ce qui tombe sous le sens pour un photographe, mais il y a lumière et lumière, l’angle sous laquelle elle se réfléchit, les lieux qu’elle traverse, les obstacles qui constituent autant de filtres qui la transforment et les couleurs qui la parent pour créer des atmosphères, et enfin et surtout la sensibilité avec laquelle on la perçoit.

La photographie se matérialise en passant au travers d’un objectif, mais en réalité elle est fondamentalement subjective, elle est la traduction d’une vision, la suggestion d’une émotion que l’on veut partager. Qu’il s’agisse de structures métalliques, de reflets dans une vitrine ou dans un verre de vin, d’ombres portées, tout n’existe que par la lumière, architecte du décor de nos existences, créatrice d’atmosphères, d’instantanés fugaces, mais figés dans leurs successions éphémères.

Marc ne truque pas, il ne voit et ne saisit que le réel, sans artifice. Seule une démarche permanente alliant esthétique et philosophie permet d’ être à l’affût de ces compositions naturellement offertes au regard vigilant. Mieux, un lieu attire, séduit, par son ensemble, mais aussi par la combinaison des détails, qui le constituent. Le photographe, en étant plus sensible aux détails, en les fixant de la manière la plus sensible et évidente, nous dévoile ce qui en constitue la beauté, l’harmonie. Il ne fabrique pas une image, il la trouve par son regard attentif, il recherche l’angle, il la cadre pour qu’elle soit “évidente”, pour que l’émotion esthétique soit perceptible, ressentie, partagée.

Mercè PLA vit et crée dans son atelier dans une localité à une trentaine de kilomètres de Barcelone.

Mercé est catalane et fière de l’être et comme telle, Barcelone, par sa richesse artistique, son paysage culture, son architecture, son histoire, sa folie peut-être même, exerce toujours une forte influence sur ses créations. Dali, Picasso, Tapiès, Miró autant de noms internationalement reconnus qui agissent comme des stimuli dans le processus créatif.

Dès l’enfance, elle démontre une réelle sensibilité artistique, et c’est par hasard qu’elle rencontre l’argile et la céramique, matériels qui lui permettent de traduire le plus fidèlement ses pensées, ses sentiments et transmettre ses émotions.

Deux ans à l’école Massana pour apprendre la technique et trois ans à l’école de céramique de La Bisbal, pour mettre en pratique.

Depuis une vingtaine d’années, elle est engagée professionnellement et son style évolue constamment, car elle aime parcourir des voies différentes pour s’exprimer.

Tout d’abord des vases, mais sculptés, puis des œufs et des mains. En 1999, elle entame une série sur la “Famille”, concept qui lui tient à cœur et qu’elle traduit par des formes abstraites constructivistes qui s’assemblent et se séparent. Puis c’est “Pièces, recoins et silence” dialogue à partir de plaques d’argile laminé.
En 2003, elle interpelle et fait se questionner le spectateur avec “Fenêtres intérieures”.

Une pause de 4 ans et elle propose une nouvelle approche “Sentiments emprisonnés” dans laquelle elle montre que la souffrance provoque la réflexion individuelle pour se libérer et réaliser nos rêves.

Les œuvres présentées aujourd’hui sont créées à partir de plaques de grès laminé, assemblées puis chamottées et enfin vitrifiées céramique en ultime cuisson.
Merci à elle de venir partager ses influences, et surtout son travail original, qui ne se veut pas seulement esthétique, mais aussi porteur de messages, de sentiments, de valeurs.

Exposition du 30 août au 29 septembre de 15:00 à 19:00
l’hôtel HOST & VINUM
34, avenue du Roussillon
– Canet-Plage +33 4 68 80 32 63

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soutenez-nous