Classement de l’Hôtel Pams À l’inventaire supplémentaire des monuments historiques

Certains éléments de l’hôtel Pams, 18 rue Emile Zola, étaient classés monument historique depuis 1989 :

– La cour-jardin (dite « patio ») avec ses façades et décors
– Le vestibule sous la verrière de l’entrée
– Le grand escalier et ses décors.

En 2016, la Ville a demandé l’extension du classement monument historique à la totalité de l’édifice.
La commission régionale du patrimoine et de l’architecture
(DRAC région Occitanie) compétente a donné en avril 2017 un avis favorable à ce
classement.
Conformément à la loi, l’édifice est d’abord inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques
(arrêté du préfet de Région du 2 novembre) avant que la commission nationale de l’architecture et du patrimoine ne se prononce définitivement sur un classement.

Sont concernées par cette nouvelle protection en plus des pièces déjà classées :
– Les façades et les toitures dans leur totalité
– Au rez-de-chaussée : l’entrée, les 2 salles à droite de l’entrée (ancienne salle
d’attente et cabinet de Jules Pams)

– Au 1er étage : les salons sur rue (salon jaune et salon vert) ; l’ancienne salle-à-
manger (à l’angle du patio) ; le vestibule ouvrant sur le patio ; l’ancien bureau
de J. Pams ; l’ancien salon-bureau (grand « salon rose ») ; l’ancienne
usine/jardin d’hiver et sa pièce d’entrée ; et tous leurs décors

– Au 2e étage : le salon « jaune » (donnant sur le puits de jour)
Cette inscription, qui débouchera sans doute rapidement sur un classement monument historique reconnaît la qualité
de l’architecture et du décor de l’hôtel Pams ainsi que l’unicité de cet édifice et permettra à la ville d’être
aidée pour la restauration et l’entretien de l’hôtel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soutenez-nous