Angela Huth ” Quand rentrent les marins “

331 Views

Angela Huth, née le 29 août 1938 à Londres, est écrivain et journaliste anglaise. Elle a également écrit des pièces pour la radio, la télévision et le théâtre. Elle est journaliste indépendante, critique et reporter à la télévision.

Son livre « Les Filles de Hallows Farm » a été adapté pour le cinéma en 1998 sous le titre Trois Anglaises en campagne

Ce qui explique le choix du  roman de cette semaine est un  thème rarement évoqué dans les livres, la vie des femmes de marins, qui m’a  interpellée et séduite. Je vous invite, à travers des paysages tourmentés d’un  petit village de pêcheurs en écosse, à suivre  l’amitié houleuse entre deux amies d’enfance,  Myrte et Annie, à  travers  les pas et les pensées surtout celles de Myrte au physique ingrat, corpulente aux mains calleuses,  posée, intelligente qui lit et aime la poésie de Keats.

Alors que Annie est ravissante, instable, mais qui a du charisme et dont la compagnie est recherchée. C’est si bien écrit que les personnages deviennent des personnes dans notre esprit.  Myrte et Annie  vont passer leur vie à se confier, se trahir, se marier tout en continuant de s’aimer dans un univers fait de silence et  de non-dits, qui à force d’être réprimés explosent. Cette vie presque coupée du monde dans le quotidien de ces femmes qui attendent le retour de leur mari, si la mer veut bien le leur rendre et dont l’odeur de poisson imprègne leurs cheveux et leur peau ; dans une angoisse quasi perpétuelle rythmée de tasses de thé, discussion, parties de rami n’ennuie point le lecteur. C’est une autre façon d’appréhender  le monde, de saisir par le sens de l’observation mille détails qui apaise les vicissitudes de la vie. Le lecteur est profondément attaché à Myrte, une femme  forte et sensible et l’accompagne dans sa solitude et son chagrin. Des destins liés au caprice de la mer.

Un vrai portrait de marins tels que Archie le mari de Myrte, taiseux , pudique dans les sentiments. Un mari attachant  autant que sa femme. Ken, le faible mari d’Annie qui travaille avec Archie  par qui le drame arrivera…..

Extrait : »l’univers des marins  est un monde coupé de tout, dont les réalités sont inconcevables pour quiconque n’est jamais resté plusieurs jours dans un navire aux relents de poisson tanguant solitaire sur les vagues ; un monde où les heures de loisir se déroulent forcément dans des quartiers aussi exigus que peu ragoûtants, avec en permanence des odeurs de vieille friture et de corps pas lavés . Lorsqu’ils rentrent chez eux , les hommes veulent oublier tout cela……

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soutenez-nous